dimanche 16 novembre 2014

Une jolie brune.


Previously on ze story...
Alors, elle et moi, on avait monté un petit plan pour confondre l'infâââââme.
Ca n'a pas marché. Je ne suis pas assez menteuse sans doute.
Mais j'avais ourdi l'histoire ratée via Internet (what else ?). Et du coup j'ai fait des rencontres.
Et j'ai rencontré cet homme très rapidement.
Un coup de fil, un rendez-vous, un verre dans un aimable bar à vin.
Mince, avenant, yeux et cheveux clairs, plutôt joli garçon.
Compte tenu des circonstances dans lesquels nous nous rencontrons, les présentations se passent de fioritures. Et très vite, cet homme ordinaire, assez falot me confie qu'il aime se travestir. Comment ça a commencé, il y a longtemps avec son ancienne compagne, comment il a eu une relation explosive avec une femme que cela excitait au plus haut point, comment il devient une femme, comment il entre dans cette peau là, qui lui colle à la peau. Il est bisexuel, penchant hétéro. Il  a aussi eu des relations "normales" au sein desquelles ces désirs là restaient enfermés à double tour...
Quelques jours plus tard, elle m'attend chez elle. Elle s'appelle Magally, c'est son nom de théâtre, son nom de fille.
La porte est entrouverte. Je rentre. Je m'installe sur un fauteuil dans le crépuscule éclairé de quelques bougies. Une play list agréable et anodine, genre Buddha Bar. Des sex toys sont posés sur la table basse. Elle sort de la salle de bain. Elle est très brune. Je l'avais imaginé blonde. Elle porte un corset et des cuissardes.Elle s'approche en se dandinant un peu.
Elle me dit bonsoir d'une voix de fausset. La taille serrée dans le vinyle, elle a un joli cul pour un mec.
On a passé quelques heures entre homme et femme, femme et femme, soumise et maîtresse, fantasme et réalité, sexe dur, sexe mou, sexe flou, sexe.
Je ne sais pas si je recommencerai. Mais il y a de la demande!

8 commentaires:

  1. Combien de vies faut-il?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. So many lives, my dear, so many lives....

      Supprimer
  2. Zuuuuutt ! pour le plan avorté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète! Il en en pris pour son grade, quand même...! :)

      Supprimer
  3. Voilà le genre de récit qui me laisse songeur. Tant je pourrai me laisser aller au plaisir d'une expérience D/s (dans quel sens d'ailleurs ?) tant je reste imperméable au plaisir du travestissement ou du déguisement.
    Mais en ta compagnie, qui sait où je pourrai aller ?
    Quelques baisers à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te travestis pas... ca t'irait pas! :)
      Kiss kiss!

      Supprimer
  4. J'avoue n'avoir aucune attirance non plus pour les travestis (alors que je suis attiré par les transsexuels – sans avoir encore franchi le pas)...
    Cela étant dit, il y a toujours quelque chose à retirer d'une expérience inédite de la sorte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sourire... Ca m'a essentiellement servi à savoir que c'était pas mon truc... Enfin, pas comme ça, en tête à tête... Peut-être dans une soirée, dans un surgissement surprenant ? :) Qui sait de quoi nous sommes capables ? Moi aussi, les transsexuelles me fascinent un peu... Ca me laisse rêveuse...

      Supprimer