mercredi 6 avril 2016

Ton cul

J'aime ton cul. J'aime le regarder, le toucher, le sentir à travers ton jean. J'aime le voir, tu as un beau cul de mâle. J'aime caresser ta peau, j'aime attraper tes fesses à pleines mains, y enfoncer mes ongles, les claquer doux et fort, les faire rosir, y laisser mes marques, la marque de mes dents et de mes baisers. J'aime ta coquetterie, tes plugs et tes strings en mat ou en dentelle, en noir ou en gris, le cockring autour de ton sexe glabre. J'aime lécher tes couilles, remonter, laper, aller chercher avec mon nez, et glisser ma langue sur ton étoile, tu gémis, glisser ma langue dans ton anus et te faire bander. J'aime mon premier doigt en toi, mon deuxième, tu gémis, tu te penches, tu te cambres comme une fille, tu fermes les yeux... Tu te donnes, tu t'abandonnes comme on le dit d'une femme. Face à toi, nous ne nous quittons pas des yeux, je te pénètre, je rentre en toi. Un doigt, deux, trois... Quatre, cinq... Sentir ton cul qui s'ouvre, s'ouvre et vient et se tend et si tendre, si doux, si chaud à l'intérieur... Mon sexe dégouline. Pour quelques minutes, ton cul est à moi. Je suis dans ton cul, dans tes yeux, dans ton sexe. Mon poing fermé s'ouvre et se referme doucement en toi et je prends ton sexe dans ma bouche. J'aime ton regard qui se perd. J'aime ce qui sort malgré toi de ta gorge, ta respiration, tes aspirations. Mon poing bien au fond, dans le moelleux de tes tripes, ma bouche va de ton sexe à ta bouche, à ton sexe... Nos salives, nos humeurs se mêlent. Ta main pince mes seins, ta main me prend, je sens tes doigts, le plaisir est fulgurant, fontaine, tu recueilles mon eau. Je recueille ton sperme, sucré, salé. J'aime ton goût. J'aime ton cul. C'est ton style.





19 commentaires:

  1. Des mots tendres et puissants qui ne laissent pas indifférents...;

    RépondreSupprimer
  2. Pierre qui roule7 avril 2016 à 08:22

    Magnifique, madame. Comme j'aime être pris avec cette puissance et cette tendresse là!
    Du cul comme j'aime, quoi :-))

    RépondreSupprimer
  3. magnifique...
    j'aime ton style

    RépondreSupprimer
  4. De rares instants magnifiquement évoqués ... beaucoup d'abandon de part et d'autres, il faut bien du talent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Il faut aussi être inspirée... je renoue avec l'écriture érotique...

      Supprimer
  5. Vous en avez un grand ? Un très grand ? Vraiment très grand ?

    RépondreSupprimer
  6. Je viens seulement de voir qu'il y avait un "h" devant le 2.
    Du coup remettez moi en un même taille ma p'tite dame.
    Sourire édenté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un "h" devant le 2? My god! What are you talking about? No entiendo! (Z'avez vu comme je suis polyglotte?) Mais bon, je suis bonne fille aussi. Je vous en remets donc un! De la même taille.. (Heu, ça devient n'importe quoi ce blog!).

      Supprimer
    2. Ah bah oui, je me disais bien que je l'avais déjà lu. Même effet, même cause. Avec cette fois-ci du Renaud Papillon Paravel dans la tête, et son j'aime Tonku.

      Supprimer
  7. Voilà un sujet traité en long et en large, et magnifié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)... Voila! Magnifié! Bises Christophe!

      Supprimer
  8. Ma chère, me voilà dressé comme si j'étais pris moi-même !
    Quelle fulgurance.

    J'ai lu deux textes de toi ce matin et les deux m'ont touché. Mais de manière différente ��

    Bizettes l'amie.

    RépondreSupprimer